Sirop

Comme tout était clair alors
La lumière sirop citron
Qui colorait les chemins de terre
Et les cailloux dans la poussière
Les franges rousses des papillons

L’immobilité d’une arachnide

Les anges et puis les démons
Le travail labyrinthique des fourmis
Et leurs amples batailles
Leurs fiefs leurs donjons leur mystère
Sous les canons

Publicités
Cet article a été publié dans Cristaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s