Bouée : 3

Accéder à la profondeur où la peur griffe les parois. Ici, il fait frais ; ici, nous pourrons causer. A la lumière d’une lampe indistincte et molle, ralentie d’air lourd où les pulsations vibrent.
Accéder à la profondeur apparaît nécessaire ; la seule bouée gracieuse ; la seule issue fertile d’insoumission ; la seule vérité possible à portée d’âme.
Certes, que vaut une âme au jour d’aujourd’hui? Cela importe peu. Les temps deviendront autres comme ils changent toujours. L’homme s’apercevra de sa misère, et de ses joies factices.

Publicités
Cet article a été publié dans Le cercle ici gravé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s