ABCD

Point A cherche point B. Point A voudrait point B. Point A désire point B. Mais point B n’en a cure. Point B pense à point C. Point B rêve à point C. Point B espère point C. Point C, lui, près de point D, il se sent bien. Ne veut pas d’autre point. Il n’en veut pas d’autre, point. Un point, c’est tout.
Point D aime bien point C.
Mais dernièrement, il a croisé point A. Il a flairé point A, il l’a bien reluqué ; il aimerait bien point A – aussi. Si point A savait ça. Mais sans doute il s’en doute. Et sans honte il a honte. D’être triste comme ça. Pour ces histoires de X. Qui font tourner le monde. En rond sur lui-même. On n’en sortira pas.
Les points l’un après l’autre s’exclament, ou s’interrogent. Parfois ils se suspendent, aux branches, aux évènements, aux lèvres. Parfois ils s’arrêtent là. Ils passent à autre chose. Ils passent à l’ennemi. Ils passent pour des vieux cons. Ils passent pour ce qu’ils ne sont pas. Car même les points se cachent, obligés de se barbouiller un masque pour survivre, comme tout le monde, dans une jungle métaphorique aux symboles d’une violence archaïque contenue inouïe. Avec deux points sur les deux i.
Le monde est vaste, la vie est courte; les points l’oublient jour après jour. Se courir l’un après l’autre leur suffit.
Et l’on voudrait leur faire croire
Que le bonheur
Existe.

Publicités
Cet article a été publié dans Choses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s