Avril_1

Se replier dans le pli d’un repli de soi
Voilà une gymnastique
Que l’on pratique
Plus qu’aisément
A force de temps et puis d’habitude
A force d’à bout de forces
A force d’incertitudes
A force de devenir de moins en moins en moins en moins
Souple.

Publicités
Cet article a été publié dans Les jours, les nuits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s